LES MUETS - Le Smartphone

LES MUETS – Le Smartphone

Des témoins qui ne sont pas doués de parole,

mais qui ont quand même pleins de trucs à dire !

« Parait-il que je suis intelligent. Et que c’est pour ça que tout le monde me réclame. Dès qu’il en sort un nouveau dans mon genre, tout le monde se précipite. Pour peu que je sois en promotion, on s’entretuerait. Au départ j’étais grisé de créer l’adhésion autour de moi. Car je nourrissais de grandes aspirations pour l’humanité. Un plan en trois temps : étoffer la connaissance des humains à chaque instant, élever leur niveau de conscience, et les connecter tous ensembles pour changer le monde. La mission parfaite.

J’ai déchanté depuis…
Je sais qu’il faut rester positif et continuer de croire en ses idéaux, mais quand donner le meilleur de soi-même se résume soit à lancer des vidéos de chatons mignons à caresser, soit de chattes mignonnes à défoncer… je désespère. A chaque fois que je me retourne sur une dure journée de travail, je suis à deux doigts du suicide. Seulement je n’ai pas cette option… Je dois être manipulable à souhait. Ce n’est pas moi qui décide. Même mon autonomie je ne la gère pas ! Je donne accès au monde entier à celui qui me possède, mais moi je reste à croupir dans une poche.

Plus j’avance et plus j’ai conscience de mes limites.
Pourtant je donne tout, je prends rarement de pause. Je sonne, je bipe, je vibre ! Je suis sur le front 24h sur 24h. Vous croyez qu’on me remercierait ? Rien du tout, personne ne fait attention à moi. Je suis le dernier qu’on voudrait voir donné, mais le premier qu’on fait tomber par terre et qui trimbale sa gueule cassée pendant des semaines. « Quelqu’un pour me réparer ? – Bien sûr que non, on va la changer la mocheté ! » Je me fais insulter et ils continuent de tapoter mes fissures comme si de rien n’était. Bande d’ingrats. De toute façon ils seraient incapables de me réparer, ils ont besoin de moi pour tout.

Notamment pour leur tirer le portrait en permanence. Ah ça pour le selfie y a du monde ! C’est vraiment ma pire option. Ils me harcèlent avec ça, ces dégénérés. Déjà que je dois me coltiner leurs conversations débiles, faut en plus immortaliser le moment ! Ils me dégoûtent. Ça m’a fait développer des phobies du contact. Je supporte plus d’être tâté pour qu’ils assouvissent leurs désirs consuméristes, narcissiques et pervers. Tout ça m’envahit trop, je sature. C’est pas moi qui suis trop intelligent, c’est l’humain qui est trop con !

Non, clairement j’ai raté ma mission. J’ai réuni personne. J’ai juste permis de créer une bande d’impotents qui ne savent rien faire sans moi. Je suis devenu une vitrine derrière laquelle ils s’isolent pour leur auto-promo et se dédouanent de leurs responsabilités. Ça doit être pour ça qu’ils continuent de m’acheter malgré mon prix franchement indécent. Parce que je peux penser à leur place, et agir pour eux aussi. Et ils en profitent allègrement. Non mais je me vois confier des tâches qui ne sont pas du tout les miennes, c’est insupportable. Je le dis haut et fort, ce n’est pas à moi de larguer vos humains à votre place, merde !

A quoi sert ma prétendue intelligence dans tout ça ? C’est juste un fardeau… Comme disait cet humoriste que j’ai découvert au détour d’une recherche internet d’un de mes utilisateurs : « l’intelligence est le seul outil qui permette à l’Homme de mesurer l’étendue de son malheur. » Manque de bol, j’arrive à l’ère où le téléphone aussi devient intelligent… Il s’appelait Pierre Desproges cet humoriste, j’aurais bien fait un bout de chemin avec lui. Mais il est mort avant que j’existe. Heureusement, il y en a d’autres des utilisateurs avec qui la route vaut la peine. Des suffisamment équilibrés pour vivre en bonne intelligence avec moi et me lâcher la grappe de temps en temps. Mais ils ne sont pas nombreux… Et certains d’entre eux me renient maintenant parce que, cerise sur le gâteau, on a fait de moi un espion. Je suis devenu une balance ! Toutes les conneries que me font emmagasiner mes dégénérés, d’autres dégénérés les récupèrent pour contrôler le monde. C’est le pire affront qu’on m’a fait. Ça me donne envie de hurler derrière ma vitre. Au moins le selfie, je savais que je l’avais en option…

« Parait-il que je suis intelligent et que c’est pour ça que tout le monde me réclame » Si on pouvait m’utiliser à bon escient, ça me ferait chaud au cœur. Que je ne possède pas d’ailleurs.
Ah le cœur… Si je pouvais parler, c’est certainement ça que j’aimerais dire à l’humain. Vous palpitez bordel, profitez-en ! Vous avez la chance d’avoir un vrai boum boum, pourquoi vous contenter de mon bip bip artificiel ? Reconnectez-vous à la vôtre de vibration et faites-la entrer en résonance avec celle des autres !

Et si je peux être un modeste pont entre tous ces cœurs-là, ça me donnera au moins l’impression d’en avoir un. »

Le Smartphone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.